Les rapports EXPPERT

Depuis plus de sept ans, Générations Futures publie une série d’enquêtes indépendantes sur l’EXposition aux Pesticides PERTurbateurs endocriniens (EXPPERT).

 

Ces rapports portent sur des analyses de cheveux, de poussières,d ‘aliments, etc. et rendent compte de notre exposition permanente à ces substances toxiques. Prenez ici connaissance des rapports EXPPERT portant sur l’exposition générale des populations à des pesticides, mais aussi à d’autres familles de polluants chimiques perturbateurs endocrinien (PE).

Le rapport EXPPERT 1 rend compte de l’exposition quotidienne à des insecticides PE appartenant à deux familles bien connues : les organophosphorés et les pyréthrinoïdes. Cette exposition peut être due à l’alimentation (analyse dans ce rapport de la présence de résidus d’insecticides PE dans des produits à base de céréales), mais aussi aux insecticides ménagers utilisés pour le jardin, pour un usage vétérinaire ou humain, présents la literie, les textiles.
Résultats synthétiques
  • Pour les produits alimentaires à base de céréales, 75% des échantillons analysés contiennent des résidus de pesticides – sans dépassement de Limites Maximales en Résidus – et sur ces 75%, tous contiennent une ou plusieurs substances, organophosphorées ou pyrethrinoides, suspectées d’être perturbatrices du système endocrinien.
  • Pour les produits non alimentaires, sur les 181 produits commerciaux étudiés dans ce rapport, 108 contenaient – au moment des relevés – une ou plusieurs substances organophosphorées ou pyrethrinoides,  suspectées d’être PE.

EXPPERT 4 : Exposition aux perturbateurs endocriniens des femmes en âge de procréer

Le rapport EXPPERT 4 porte sur l’exposition de 28 femmes en âge de procréer vivant en milieu urbain et plus particulièrement en Région Ile-de-France. Une mèche de leur cheveux prélevée entre mars et octobre 2014 a été analysé par un laboratoire indépendant. Un total de 64 substances suspectées d’être des PE ont été recherchées, dont 54 pesticides ou métabolites de pesticides, 6 retardateurs de flammes bromés et 4 PCB. 

Résultats synthétiques

  • 21,35 PE ont été retrouvés en moyenne par femme, avec 19,42 pesticides PE en moyenne par femme.
  • Le nombre de résidus maximum par échantillon de cheveux est de 32 et le plus bas de 12.
  • La quantité moyenne de résidus de PE trouvée par échantillon est de 109.39 picogramme /mg.
  • La quantité maximale de résidus de PE trouvée dans un échantillon est de 387.27 pg/mg (contre 24.14 pg/mg pour la plus faible) soit un rapport de 1 à 16 entre le moins contaminé et le plus contaminé.

EXPPERT 9 : 7 personnalités du monde de l’écologie font analyser leurs cheveux


Des personnalités du monde l’écologie, à savoir Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier, Delphine Batho, José Bové, Nicolas Hulot, Yannick Jadot et Marie-Monique Robin, ont accepté de participer à notre enquête en nous confiant une mèche de leur cheveux que nous avons faite analyser par un laboratoire indépendant. Le laboratoire a recherché environ 200 PE, soit :

  • 150 pesticides et métabolites de pesticides (utilisés en agriculture et dans la maison pour se débarasser de la faune ou la flore « nuisible » ou « indésirables »);
  • 3 bisphénols (plastifiants connus pour entrer dans la composition du polycarbonate, ou plastique dur);
  • 13 phtalates et métabolites de phtalates (plastifiants des matières plastiques pour les rendre souples);
  • 32 congénères de PCBs (massivement utilisés dans les trasnformateurs électriques ou comme fluide caloporteur et interdits de fabrication depuis 1987).

Résultats synthétiques

100% des personnalités ont dans le corps chacune des familles de produits analysés !

  • On trouve entre 36 (D. Batho) et 68 (I. Autissier) PE par personnalités. Les quantités trouvées varient elles de 9031 pg/mg de PE (D. Batho) et 158643 pg/mg (I. Autissier). Les quantités de PE varient d’un facteur 17.5 entre la personne la moins contaminée (Delphine Batho) à celle la plus contaminée (Isabelle Autissier), ce qui montre clairement que l’exposition des personnes n’est pas uniforme mais varie considérablement en fonction de l’environnement dans lequel elles évoluent et/ou ont évolué.
  • Pour les bisphénols : toutes les personnalités testées avaient au moins un des trois bisphénols recherchés dans leurs cheveux. 3 personnes sur 7 avaient du (fameux) Bisphénol A dans leurs cheveux : M-M. Robin, Y. Arthus-Bertrand et I. Autissier. Toutes les 7 avaient du Bisphénol S et aucune du Bisphénol F.
  • Pour les phtalates : 11 des 13 phtalates ou métabolites de phtalates recherchés ont été retrouvés au moins chez une personne. Le MMP et le DPP n’ont jamais été retrouvés. Le nombre de phtalates et métabolites de phtalates retrouvés allaient de 8 à 11 selon les personnes. Entre 6 et 10 de ces molécules ont pu être quantifiées selon les personnes.
  • Pour les PCBs : tous les échantillons qui ont pu être analysés pour la recherche de PCBs en contenaient : entre 14 et 30 PCBs ont été retrouvés selon les échantillons.
  • Pour les pesticides : 32 molécules suspectées d’être des PE ou des métabolites de PE ont été retrouvées chez au moins une personne. Entre 9 et 25 de ces pesticides ont été retrouvés dans chaque échantillon de cheveux.